Publié le 4 juillet 2018 à 15:43

Adopter une conduite économique présente 2 avantages. Tout d’abord, en consommant moins de carburant, votre voiture pollue beaucoup moins. Ensuite, par la même occasion, vous diminuez le nombre de pleins ainsi que l’usure de votre véhicule. Vous dépensez donc moins. Mais comment rouler éco ? Voici nos astuces pour réussir votre éco-conduite.

1. Prenez soin de votre moteur

Votre moteur est directement lié à votre consommation de carburant. Vous devez en prendre grand soin. Premièrement, en l’entretenant régulièrement. Deuxièmement, en l’utilisant comme il se doit :

  • Évitez de le faire tourner inutilement : dès que vous êtes 10 secondes à l’arrêt (embouteillage, feu rouge…), éteignez-le. Les dispositifs Stop & Start disponibles sur de nombreux modèles de véhicule permettent une coupure automatique du moteur après quelques secondes d’inactivité. Il redémarre ensuite dès que la pédale de frein est relâchée.
  • Optez pour une conduite souple : passez la vitesse supérieure dès que possible pour éviter de monter trop haut dans les tours. En général, on passe la vitesse supérieure dès 2.000 tours/minute pour un moteur diesel et dès 2.500 tours/minute pour une essence.

2. Attention à ce que vous mettez dans et sur votre véhicule

L’éco-conduite passe également par le poids et l’aérodynamisme de votre véhicule :

  • Le poids : plus le véhicule est lourd et plus il a besoin de carburant pour avancer. Ne laissez pas traîner des choses lourdes inutilement dans le coffre ou sur la banquette arrière.
  • L’aérodynamisme : les vitres ouvertes ou les éléments sur le toit (vélo, coffre de toit, porte-bagages…) augmentent la résistance à l’air et, donc, la consommation de carburant.

3. Ne tirez pas trop sur la batterie

Toutes les options qui peuvent user la batterie (comme la climatisation, par exemple) doivent être utilisées avec parcimonie. En effet, en tirant sur la batterie, vous tirez également sur le carburant. Pire encore, une batterie déchargée peut avoir de grandes conséquences sur votre consommation. Pensez donc à la contrôler régulièrement.

4. Anticipez au maximum

Rouler éco signifie aussi maintenir la vitesse la plus stable possible. Pour cela, anticiper le trafic et les feux rouges est fondamental. Vous pouvez ainsi limiter les freinages et les accélérations inutiles.

L’anticipation passe également par la préparation de votre itinéraire avant de démarrer. Choisissez le trajet le moins énergivore.

5. Choisissez un carburant de qualité

Tous les carburants ne sont pas de la même qualité. Choisir un bon carburant, c’est opter pour le carburant qui présente la meilleure combustion. Il se consomme dès lors moins rapidement.

6.  Vérifiez la pression de vos pneus

Une pression trop basse impacte la tenue sur la route, la distance de freinage et la consommation de carburant. Vous augmentez cette dernière de 2.4% par 0,5 bar de déficit. Or, les pneus se dégonflent naturellement, même lors d’une conduite économique. Pensez donc à contrôler la pression de vos pneus, à froid, au moins une fois par mois.

7. Sélectionnez les bonnes options pour votre véhicule

Plusieurs options permettent aujourd’hui de faciliter l’éco-conduite.

Tout d’abord, le régulateur de vitesse offre la possibilité de conserver une vitesse constante, à bas régime. Utilisez-le à bon escient (évitez de l’activer dans les routes trop vallonnées, par exemple).

Ensuite, l’indicateur de changement de vitesse vous montre quand passer à la vitesse supérieure pour rester à bas régime.

 

Vous souhaitez en connaître davantage sur la consommation de nos différents véhicules ?

N’hésitez pas à nous contacter.